Des informations vitales pour les secouristes, en cas d'accident.

Bracelet et DMP Antoine Ouvrans

Il a imaginé NFSafe, un bracelet « dossier médical » qui pourrait sauver des vies. Antoine Ouvrans, 21 ans, étudiant à Quimper (Finistère) en master à l'Ecole pour l'informatique et les nouvelles technologies (Epitech), a créé un outil révolutionnaire.

« Des amis secouristes m'expliquaient qu'en cas d'intervention urgente ils n'avaient pas de moyens pour accéder aux informations de la victime.

J'ai cherché à simplifier l'accès au dossier médical pour faciliter la prise en charge. » Antoine a sorti son prototype il y a quelques mois : une puce de 1 cm est incrustée dans le bracelet en silicone. Afin de lire les données, l'ingénieur a mis au point un système fonctionnant par NFC (« Near Field Communication », en anglais), autrement dit, par proximité. « Pour cela, nous pouvons fournir au personnel médical et aux secours des téléphones équipés de lecteurs NFC. »

Le projet de l'étudiant fonctionne. Il l'a présenté lors du grand salon mondial de l'électronique ouvert au public, le CES, à Las Vegas. Actuellement, il l'expose dans le Morbihan, auprès de l'Ordre de Malte, qui s'apprête à récupérer 300 bracelets pour une première utilisation dans le département. Seul mais « bien entouré », Antoine vante la « simplicité d'utilisation » de son bracelet et imagine, à l'avenir, la petite puce sous d'autres formes : « dans un bracelet de montre », par exemple.

Source:  Le Parisien